Le plaisir du texte - Roland Barthes (1973)

Nothing but... Marion Corrales, musicienne & chanteuse

"J’ai toujours chanté depuis que je parle et maintenant je ne pourrais plus envisager ma vie sans écrire et chanter mes chansons."

Marion et moi nous sommes rencontrées aux Solidays 2010. Elle était alors parmi les sélectionnés Jeunes Talents. C'était en même temps que Namasté, que vous lirez aussi plus tard. Nous nous sommes recroisées ensuite pour un direct sur Addict Radio, puis au fil des échanges virtuels, une fois au Silencio, lors d'une projection de The Shape of Art to Come de Julien Levy. C'est une fille qui déchire pas mal, alors je voulais faire un papier/interview depuis longtemps. N'ayant pas alors le support média pour le faire, je suis ravie de pouvoir vous faire (re)découvrir Marion.

Marion, peux-tu nous dire pour commencer qui tu es ?
Une fille rousse qui chante et écrit tout le temps.

Tu es une jeune femme qui a un parcours assez atypique, que s'est-il passé depuis 2010 ? Les temps forts de ta carrière, les moments de doutes aussi peut-être encore ? Ton actualité ?
Des études de philo pour emmagasiner le plus de connaissances possibles en un minimum de temps, le théâtre pour la grande exploration physique et la musique qui mélange les deux la pensée en action avec des gens.
Depuis 2010, il y a eu la composition du répertoire, les concerts dans plusieurs festivals plutôt jazz, le travail scénique sur le spectacle, les cours de chant, la rencontre avec Ludovico Einaudi (pianiste de Black Swan et d'Intouchables), le Casino de Paris et les premières parties de King Charles à la Maroquinerie. Un deuxième Clip "Sleepless Lover" et un troisième "P.S.M" sur une chanson composée avec Drixxxé (Triptik). En ce moment je filme tout le temps et par exemple aujourd'hui je finis de monter un nouveau clip que j'ai écris avec Benjamin Georjon un comédien très talentueux.

La musique pour toi c'est.... 
Une nécessité. J'ai besoin d'en faire pour vivre. J'ai toujours chanté depuis que je parle et maintenant je ne pourrais plus envisager ma vie sans écrire et chanter mes chansons.

Tes influences, les artistes que tu admires, pas forcément que musicaux d'ailleurs ?
J'aime et j'admire les gens qui ont le feu sacré et qui inventent de nouvelles choses. Peu importe dans quel domaine. J'admire Frida Kahlo, Anna Halprin(chorégraphe américaine qui a mis au point la danse dessin pour guérir des maladies graves),Virginia Woolf qui a inventé le Stream of conciousness en écriture, Alain Cavalier parce que ses films sont des journaux intimes filmés, à la fois très personnels et très universels, Michel Petrucciani parce que même s'il y laissait sa peau il allait au bout de chaque concert. Bob Marley parce qu'avec sa musique il a réussi à conjuguer l'identité de la Jamaïque, et ses croyances spirituelles, il a pris des risques pour donner vraiment quelque chose aux gens. J'admire les gens qui sont sans compromis et qui n'attendent pas que les autres soient d'accord avec eux pour avancer. Ceux qui prennent vraiment des risques avec leur art et qui se réinventent en fonction des obstacles qui s'offrent à eux.

Et Marion dans la "vraie" vie, une semaine "type" ça donne quoi ?
Lundi : Footing, rendez-vous avec un comédien pour l'écriture du prochain clip. Ensuite je récupère des nouvelles pièces chez Rosa Tapioca pour un shooting et le soir concert d'un artiste signé chez le même tourneur que moi que je dois rencontrer. Mardi : Interview pour un blog, répétition au Bumker avec mon guitariste Alexandre, le soir je vais voir un concert où il y a un batteur qui joue pour peut être collaborer avec lui plus tard. Mercredi : Photos pour une marque street, enregistrement de nouveaux titres avec Drixxxé , le soir Yoga kundalini (un yoga où l'on chante) Jeudi : enregistrement de la démo d'une chanson pour un film. Au final la chanson sera chanté par quelqu'un d'autre je ne serais qu'auteur. Le soir je vais voir le documentaire d'un ami qui a filmé les élections au Paraguay. Vendredi : séance avec Gotan Project pour un film où il y aura leur musique. Le soir je vais voir l'expo de mon amie photographe Iris Guillaume Della Roca. Samedi: enregistrement avec un groupe électro Junker no Junkies qui va sortir sur leur label, le soir je vais au Solidays voir mon frère jouer avec son groupe Dirtyphonics. Dimanche: Je vais à Clichy sous bois pour aider ma copine photographe à faire des photos avec les enfants de la Forestière. Le soir studio de l'Ermitage pour transpirer en dansant la samba.

 

Dans mes souvenirs pas si lointains d'ailleurs, tu t'étais prise de passion aussi pour l'Inde, tu peux nous en dire plus ? 
Je suis partie en Inde avec mon petit ami quand j'avais 20 ans et ça a changé ma vision du monde. Je n'ai jamais plus été sûre de rien depuis. Je pense que tout se défend, que tout est une question de contexte et de culture. Les valeurs que j'avais ne fonctionnaient pas là-bas où tout est différent. Il fallait tout réinventer. Ce voyage a été un cadeau de la vie et m'a rendu plus tolérante et plus disponible, plus libre en fait.

Artiste complète tu t'essaies aussi au théâtre...? 
Le théâtre c'était tout pour moi, il suffit de regarder ma bibliothèque!! J'ai adoré lire des pièces mais surtout lire sur les théories du théâtre les méthodes. j'ai travaillé avec des gens fascinants comme une des actrices de GrotowskiRena Mirecka, j'ai découvert la performance, toute cette exploration au Conservatoire et ensuite à New York m'a aussi beaucoup construite et ouvert les yeux. Le théâtre rend la vie plus intéressantes. Mais plus que l'envie d'être sur scène c'est l'exploration au sein des groupes de travail qui m'a le plus intéressé. C'est pour ça que je me suis tournée vers le para théâtre le théâtre sans spectateurs. C'est presque de l'art thérapie. Et aujourd'hui c'est à travers le chant que je continue l'exploration mais c'est la confrontation avec le public qui est ma nourriture pour avancer.

Quand tu étais petite, tu rêvais de faire quoi ? Devenir qui ? Devenir quoi ? 
Quand j'avais 10 ans j'ai gagné le concours du jeune conteur c'était au Bataclan, et RTL m'avait interviewée et m'avait posé cette question. J'avais répondu que je voulais être chanteuse.

Tu n'es (encore) à Bercy, mais tu as déjà plus d'avance que des jeunes qui suivent la route des musiciens, tu donnerais quoi comme conseils ? 
D'essayer de faire quelque chose de créatif tous les jours, d'être disponible aux rencontres et de beaucoup croire en ce que l'on fait tout de suite dès la première chanson, parce que personne n'y croira à votre place. Et d'essayer mais c'est très dur de ne pas croire au coup de baguette magique. Il n'y en aura pas en fait. Il faut vraiment essayer de savoir ce que l'on veut et ce qu'on attend des autres. la plupart du temps on peut le faire soi-même.

Un mot de la fin, une devise ? 
La vie ce n'est pas une répétition, c'est maintenant tout de suite!!

Marion Corrales Official: http://marion-corrales.com/
Become a fan of Marion Corrales: Facebook Marion Corrales
Follow Marion Corrales on Twitter: Twitter Marion Corrales
Watch videos of Marion Corrales: Youtube Marion Corrales
Listen to Marion Corrales music on Myspace: Myspace Marion Corrales

On dirait le Sud...

OM Block Party with MTV & Adidas - July 17th, 2012 - Marseille