Le plaisir du texte - Roland Barthes (1973)

Présidentielle 2017... Demandez les programmes !

... Ou comment Vous mettre d'accord avec votre pote qui n'est naturellement pas d'accord avec vous ...  

PRÉAMBULE

Mon parcours politique est le suivant : famille assez politisée militante du côté de ma mère tendance droite traditionnelle, institut d'études politiques de Strasbourg, vote pour Chirac (2 fois), vote pour Bayrou (2 fois), vote blanc (1 fois), abstention (1 fois). J'ai grandi en province (et je suis fière), j'ai vécu longtemps à Paris, et je suis désormais expatriée à Berlin. 

Pour ces élections, si ma conviction profonde serait l'abstention, je pense voter pour Emmanuel Macron, avec beaucoup de réserves néanmoins. On pourrait qualifier mon vote d'un vote jugé "utile" car je ne sais que trop que ce que peut donner l'éparpillement des voix. Ca définit un "camp" pour beaucoup, je l'assume, mais ça ne me fait pas de moi une "militante aveuglée". Je crois voir les limites de son discours, et surtout de la mise en oeuvre potentielle de son idée de société aussi.  J'ai un scepticisme assez poussé vis à vis des classes politiques, et je ne crois pas que l'homme soit naturellement bon. Je crois qu'il est les deux, que chacun a les deux équilibres en soi et qu'il faut composer avec. J'ai grandi en France, et j'étais très patriotique !

Sentiment qui s'est atténué au fil du temps au profit de l'Europe.
Je suis Européenne de culture française et d'origine vietnamienne. Et je suis fière de tout cela. 

Pourquoi préciser  ? Parce que nous sommes tous issus de nos parcours, nos histoires, nos héritages familiaux quoi qu'on dise, et que j'ai pu constater lors de ces élections, que la plupart des gens votent en ne sachant pas vraiment pour qui ils votent (je ne condamne personne je l'ai fait auparavant).  

Je me sens proche de ce parcours-ci : "D'aussi loin que je m'en souvienne, j'ai toujours eu cette volonté-là : choisir ma vie. J'ai eu la chance d'avoir des parents qui, s'ils m'encourageaient à travailler, voyaient l'éducation comme un apprentissage de la liberté. Ils ne m'ont rien imposé. Ils m'ont permis de devenir celui que j'avais à être (...) Il m'a fallu beaucoup travailler mais j'en avais le goût". Emmanuel Macron (Révolution, chapitre 1) 

Je suis comme ces gens définis par Jean-Luc Mélenchon (Le choix de l'Insoumission, chapitre 1) qui "sont préoccupés de racines et de continuité" . Tout le contraire de ce dernier qui se méfie de trop d'attachement au passé et préfère croire "au futur tout neuf, là-bas sur l'horizon de l'Océan." Peut-être parce qu'au-delà de mes grands parents, arrivés comme boat people, je ne sais pas où sont mes racines perdues au Vietnam. Je ne peux pas remonter ma généalogie plus loin que mes grands-parents. Enfin je peux, mais il n'y a plus aucune trace. Tout a disparu avec la guerre civile. Tout, hors quelques clichés photographiques, mais si rares.

Paradoxalement, il écrit plus loin que : "Nous sommes tous faits de couches de sédiments.", ce en quoi je le rejoins. Il se méfie de l'Histoire, mais il évoque souvent l'Histoire.  Nous sommes, je crois - comme lui -,  tous faits de contradictions et de paradoxes, parfois difficiles à surmonter. Les élections présidentielles, et particulièrement celles-ci, cristallisent toutes ces ambivalences de chacun. Et les discordes de toute part m'ont souvent paru absurdes. 


Préciser donc, donne l'indication au lecteur de mon biais personnel qui permet de réajuster ce que j'écris ici.

Car qui peut dire qu'il est parfaitement objectif ? Qui peut affirmer que sa famille compte moins que le reste du monde ? Qui peut affirmer que ses proches amis, la famille qu'on se choisit, compte moins que le reste du monde ? Qui peut affirmer qu'il a envie que le monde s'auto-détruise ? Qui ? Les arguments d'experts qui ont défilé dans tous les sens, n'avaient pas de sens. Les médias non plus. Personne n'est neutre, tout le monde joue un rôle, et la plupart se targue de l'objectivité fantasmée pour donner du crédit à celui ou celle pour qui il a décidé de voter. C'est humain. Nous n'aimons ni avoir tort, ni qu'on nous dise ce que nous devons penser. J'ai tenté de m'absoudre le plus possibles des médias, c'était excessivement difficile. Il serait plus honnête dans la plupart des cas de dire : "je ne veux pas voter pour lui, car il ne m'inspire pas" ce qui ferait gagner du temps à tout le monde en fausse argumentations et contre-argumentations type "experts". 

Pour la première fois, je ne savais pas pour qui j'allais voter dès le départ de ces élections. Comme beaucoup. Pour la première fois, je me suis donc forcée à lire, aller voir ce qui se faisait hors de mon héritage familial, professionnel et amical. Je suis partie d'une page blanche politique - la plus blanche possible - et j'ai été lire les livres de presque tous les candidats leaders. Tenter de sortir de mes a priori, être curieuse. J'ai honte, a posteriori, de n'avoir jamais fait ce travail pour les précédentes élections, peut-être que je me serais abstenue plus d'une fois. 

Les réseaux sociaux sont une excellente tribune populaire, et j'ai pu tester des réactions forts variées. La politique (polis : la cité) ne rassemble pas, elle divise, c'est mon unique conclusion issue de ces observations. C'est un leurre de croire qu'une seule personne, ou un seul parti, peut avoir une vision objective de toutes les vies de chacun des citoyens. Les réalités sont différentes. Imposer une vision sois-disant démocratique qu'on estime être la meilleure est, selon moi, totalement hypocrite. La majorité "écrasera" nécessairement la "minorité". Se réclamer d'arguments objectifs pour convaincre l'autre de son bon choix ou pour le faire changer d'avis est totalement naïf ou mensonger. Nous ne pouvons être objectifs.

Quoi alors ? Que chacun assume qu'il n'a pas la même vision du monde que l'autre, et qu'il n'est pas objectif pour tenter d'aller plutôt dans la direction de ce qui rassemble, plutôt que de ce que de tenter de faire prévaloir sa vision du monde. Que savons-nous en outre ? Rien, nous ne savons rien du tout. Nous n'avons aucune idée de ce que la géopolitique est en réalité, nous n'avons aucune idée de l'état du monde, des chiffres réels. Nous sommes les pions d'une société qui nous dépasse où - de temps à autres - on nous octroie l'illusion que nous pouvons vraiment agir sur quelque chose via des votes. C'était sans doute vrai à une époque, c'est discutable me semble-t-il présentement. 
 

Quoi d'autres alors ? Tout casser ? Tout recommencer ? Mais recommencer quoi au juste ? Favoriser une dictature, une monarchie, une anarchie, une démocratie re-visitée ? Cela aurait l'avantage de mettre tout le monde à égalité (fantasmée), mais l'histoire (à laquelle fait si souvent appel Jean-Luc Mélenchon pour justifier certaines idées tout en étant méfiant) a prouvé depuis la nuit des temps que tant qu'il y aura des hommes, il n'y aura pas de perfection. Je suis souvent perplexe de constater le besoin de "croire". "Croire" qu'un homme peut être la "clé". Nous sommes tous des enfants et des adolescents. Personne ne veut, mais on aimerais tous encore un peu croire à Peter Pan. Moi-même j'espère encore trouver la clé pour aller dans le monde d'Alice aux Pays des Merveilles, alors je comprends tout à fait ! Fin de ce préambule un peu long.

LES PROGRAMMES

Forte du constat ci-dessus, j'ai tenté l'exercice suivant : voir tout ce sur quoi j'étais d'accord dans les programmes de chaque candidat au lieu de chercher ce sur quoi je n'étais pas d'accord, et voilà le résultat : en cherchant que les points où on est d'accord, je doute que quelqu'un puisse rejeter en bloc tel ou tel candidat. Cet exercice oblige à être ouvert intellectuellement et ne pas rester sur ses "a priori".  La décision se fait ensuite sur les points résolument impossibles à concilier avec votre vision du monde, mais cela permet au moins de ne pas rester dogmatique sur "son" candidat.  Les deux autres conclusions : d'une part, beaucoup de blablas quel que soit le candidat, de belles idées qu'on peut échanger de l'un à l'autre qui répondent rarement à  "comment, combien ?" ; d'autre part,  quelques mesures  où je suis prête à parier 100 euros que la majorité des Français ne savent pas du tout de quoi il en retourne (trop spécifiques).
Et vous, envie d'essayer d'être un peu d'accord avec tous les candidats ? ;) 

NATHALIE ARTHAUD
"Les travailleurs ont le droit de connaître le fonctionnement de leur entreprise. Ils doivent connaître ses recettes et ses dépenses, savoir en temps réel d'où viennent les capitaux et à quoi ils sont employés" : oui pas de soucis pour la transparence, c'est une demande légitime. 
 > OUI, MAIS COMMENT / COMBIEN /BLABLABLA? 
"Il faut augmenter les salaires et les pensions de 300 euros. Pas un salaire ne doit être inférieur à 1 800 euros net." 
"Les allocations et les minima sociaux doivent être alignés sur les salaires" 
"Rejeter le racisme, le chauvinisme" 

FRANÇOIS ASSELINEAU
"Instaurer le référendum d'initiative populaire (à partir de 500 000 signatures)" > bonne idée
"Reconnaissance pleine et entière du vote blanc (avec pouvoir de révocation des candidats)" > tout à fait pour, mais que se passe-t-il en cas de révocation ? 
"Démocratisation du CSA" > c'est à dire ? 
"Modification de la Constitution que par la seule voie du référendum" : aucun avis
"Obliger les candidats aux élections à présenter un casier judiciaire vierge" > oui, bravo ! 
"Limiter à deux le nombre de mandats électoraux identiques consécutifs" > entièrement d'accord ! 
"Je ferais cesser immédiatement la politique de confrontation avec la Russie et les ingérences illégales et contraires aux intérêts de la France au MO"> aucun avis
"Le budget de la Défense (hors pensions), sera remonté progressivement de 1,6% du PIB à 3% du PIB à la fin du quinquennat, soit un retour au niveau de 1981" > je maîtrise pas le sujet, mais à vue de nez, je pense que c'est pas une mauvaise idée. 
"Un référendum sur le nucléaire" > bonne idée s'il est bien expliqué + conséquences
 > OUI, MAIS COMMENT / COMBIEN /BLABLABLA ? 
"Je ne serai ni partial, ni partisan. Loin de semer la discorde entre les Français, je veillerai à toujours les rassembler, quelles que soient leurs catégories sociales, leurs origines ethniques, leurs opinions politiques, leurs convictions religieuses (y compris ceux qui n'en ont pas) ou toute autre caractéristique." 
"J'oeuvrerai pour la paix mondiale dans le cadre de l'ONU"
"Je redynamiserai nos liens avec l'Afrique, et je proposerai à tous nos partenaires de l'organisation internationale de la Francophonie de donner à cette institution un véritable poids politique et économique au niveau mondial" > ça a l'air sympa ton projet, même si je ne maîtrise pas assez les questions africaines pour savoir si je suis ok ou pas. 
"Je préserverai la sanctuarisation du territoire national par la dissuasion nucléaire. Je renouerai avec notre principe traditionnel de défense indépendante, sans adversaire préalablement désigné". 
"Le renouveau de la pêche artisanale et de l'agriculture familiale" 
"La sécurité sociale publique pour tous" 
"Une politique cohérente et efficace de protection de l'environnement" 
"La garantie de la santé pour tous, et des mesures fortes en faveur des personnes en situation de handicap"
"Le retour à l'école républicaine et à ses exigences, une meilleure articulation entre l'enseignement et les métiers de l'agriculture, du commerce et de l'artisanat, et une revalorisation de l'apprentissage" 
" Une culture du patrimoine et ouverte sur le monde"
" Porter le budget annuel de la police et de la gendarmerie à 20 milliards d'euros annuels"
"La fin des guerres néocoloniales" > oui bien sûr, et la transition comment on l'assure ? 
"La révision des rapports économiques Nord-Sud permettront à des millions d'êtres humains de ne plus émigrer afin de fuir la misère et les conflits" 

JACQUES CHEMINADE
"Convoquer une conférence nationale sur l'emploi, dont les débats entre syndicats, entrepreneurs et responsables politiques seront retransmis par les médias publics." > pas mal, mais ça risque vite de devenir un vaste bordel, non  ? 
"Après (...), on visera long en lançant un plan indicatif de cinq ans pour créer un million d'emplois par an, mobilisant par le crédit un investissement public annuel de 100 milliards d'euros (environ 4,5% de notre PIB). Le changement ainsi engagé par ma politique d'ensemble permettra de créer des emplois de plus en plus qualifiés dans les secteurs qui définissent le futur" > je ne sais pas si ce budget est réaliste, mais pourquoi pas. Reste à savoir où seront créés ces millions d'emplois. 
"Organiser dans les lycées des "républiques en petit", constituées d'équipes enseignants-parents-élèves travaillant auprès des chefs d'établissement." > oui je visualise pas trop, mais ça a l'air bien. 
> OUI, MAIS COMMENT / COMBIEN /BLABLABLA ? 
"Exploration de tous les secteurs pouvant embaucher rapidement les jeunes et les chômeurs, et en fonction des résultats, on organisera une formation professionnelle d'urgence dans les centres agréés. Cette mobilisation sera soutenue par une politique de crédit public, répercutée par les banques de dépôts et de crédit."
" On pourra assurer à tout jeune à partir de 16 ans un RSA augmenté de 600 euros, versé automatiquement et une allocation d'études de 600 euros à tout étudiant, augmentée d'un prêt mensuel à taux zéro de 300 euros sur trois ans, remboursable à long terme.", parce que ta banque nationale nouvelle pour financer tout ça, je ne sais pas comment elle se crée ! 
"On pourra financer la formation des enseignants avant leur premier poste, lutter contre le décrochage en maternelle et en primaire et augmenter de 20% la rémunération de nos enseignants pour atteindre le niveau européen." (idem ci-dessus)
"Consacrer à la culture 2% du PIB et 3% à la recherche."
"Permettre aux riches comme aux pauvres un accès égal à la justice en multipliant par 4 en 5 ans l'aide juridictionnelle."
"On pourra permettre à tous de bénéficier de l'aide au financement des partis politiques et non réserver l'avantage d'une déduction fiscale de 66% aux 50% de français imposables." Je ne suis pas sûre de tout piger, mais ça ne me dit pas comment. 
"Abroger tous les textes sur les marchés d'instruments financiers" : je n'ai aucune idée de ce que ça signifie
"Interdire de spéculer sur ce qu'on mange, ce qu'on respire, sur la vie humaine elle-même" : ça a l'air pas mal, mais quelles conséquences ? 
"Sortir du système de cotation en continu" : aucune idée de ce que ça veut dire aussi
"Le nucléaire du futur, celui des centrales de 4ème génération (comme la filière thorium) et de la recherche sur la fusion nucléaire contrôlée et ses applications.
"Aider dès la maternelle l'enfant à verbaliser ses découvertes avec ses camarades en revenant à un minimum de 13h de français au CP, avec une pratique de la poésie et de l'écriture."
"Créer des lycées polyvalents avec des filières technique, générale et professionnelles (une en alternance, l'autre sans), réhabilitées et un bac pro rétabli à 4 ans."
" Incorporer la création artistique dans les programmes depuis la maternelle jusqu'à l'université."
"créer un palais de la découverte par région, des musées de l'imaginaire dans toute la France (...) et créer, à l'image de l'Orchestre debout, des brigades d'interventions artistiques composées de quelques musiciens, pour démocratiser la musique dite "savante". 
"Dépêcher des équipes de France 5 partout où la création s'exprime. (...) Cela permettra de peupler le web de contenus intelligents et éducatifs."

865355-france2012-elections-sp-cheminade-radio.jpg

NICOLAS DUPONT-AIGNANT
"Casier judiciaire vierge obligatoire pour tout candidat à une élection." > Comme Asselineau, waou un point en commun ;) 
" Fin des privilèges des élus, y compris ceux du Président de la République" > il faut quand même protéger un minimum la fonction présidentielle pour des raisons évidentes de stabilité
" Prise en compte réelle du vote blanc." > encore un point commun avec Asselineau, wouhou. Même question, quelles conséquences si vote blanc majoritaire? 
"Supprimer les RSI", remplacé par ? 
"Abroger les réformes du Collège et des rythmes scolaires." 
"Réserver au moins 75% des marchés publics aux entreprises qui produisent en France" >
oui ça me semble assez juste
"Diviser par deux l'impôt sur les bénéfices réinvestis sur le territoire français." 
"Exonérer les TPE/PME de charges pendant 5 ans pour le recrutement d'un chômeur de longue durée."
"Fermer les mosquées qui prêchent la haine."
"Obliger les cantines à se fournir en circuits courts et en produits français" 
> ça me semble cohérent pour l'écologie aussi. 
"Baisser de 10% l'impôt sur le revenu." 
"Défiscaliser les heures supplémentaires."
"Supprimer les droits de succession jusqu'à 500 000 euros par enfant." 
 > oui, mais aucune idée du montant à fixer. C'est pas normal que l'on doive être imposé sur par exemple une maison que des parents ont mis 30 ans à payer. 
"Rétablir la 1/2 part fiscale des veuves" > je ne sais pas exactement en quoi ça consiste mais ça a l'air bien. 
> OUI, MAIS COMMENT / COMBIEN /BLABLABLA?
 "Supprimer les "zones blanches" de téléphonie et couvrir tout le territoire en haut débit internet."
"Cesser les fermetures des services de proximité (médecins, écoles, commerces..."
"Rembourser à 100% les soins dentaires, les lunettes et les prothèses auditives"
"Préserver notre sécurité sociale" > oui mais elle mérite des réformes
"Réaffirmer l'autorité des enseignants"
"Renforcer les apprentissages fondamentaux (augmenter de 9 à 15h par semaine de cours de français en primaire..)"
"Développer des projets entre pays libres (lutte contre le cancer et Alzheimer, voiture propre..."
"Accorder une part fiscale complète aux familles ayant un enfant en situation de handicap et créer des places en centres spécialisés." (la 2ème partie demande plus de concret)
"Recruter 50 000 soldats en 5 ans"
"Recruter les 30 000 postes de policiers, gendarmes et douaniers qui manquent."
"Lancer la construction de 40 000 places de prison, pour que les peines soient enfin exécutées" 
"Renforcer les peines pour les auteurs des violences faites aux femmes."
"Récompenser les entreprises qui respectent l'égalité salariale.3
"Lancer les grands projets scientifiques qui créeront les emplois de demain.
"Mieux rémunérer nos chercheurs et doctorants pour éviter la fuite des cerveaux."

FRANÇOIS FILLON
"Atteindre le plein emploi en baissant de 40 milliards d'euros les charges des entreprises et les impôts." > c'est sympa comme concept, même si je n'ai aucune idée de si ça peut marcher ou pas, si ton chiffre est réaliste. 
"Alléger la bureaucratie (recentrage du code du travail sur ses principes fondamentaux, doublement des seuils sociaux, allégement des normes qui pèsent sur les agriculteurs, artisans et commerçants). e
"Lever le verrou des 35 heures par la négociation du temps de travail." 
"Développer l'alternance et l'apprentissage en instaurant une exonération totale de charges sociales pour l'embauche d'un jeune en alternance" > je ne sais pas si ça suffira, car il faut aussi muscler les compétences. 
"Défendre les intérêts industriels, technologiques et agricoles de la France : réciprocité dans les échanges internationaux, renégociation de la directive européenne sur les travailleurs détachés." > attention à la directive sur les travailleurs détachés, négocier dans quel sens pour plus de réciprocité oui, pour supprimer non. 
"Mener une politique d'impunité zéro en rétablissant les peines planchers ; en abaissant l'âge de la majorité pénale à 16 ans pour lutter contre la délinquence des mineurs : en construisant 16 000 places de prisons." > combien la construction? 
"Mettre fin aux délits du quotidien" ( dégradation nocturnes des voitures et d'abribus, rodéos sauvages, squats de cages d'escaliers (euh ça non) : ces délits seront sanctionnés par des contraventions avec paiement immédiat ou retenue sur les prestations sociales. (euh ça non plus)
> OUI, MAIS COMMENT / COMBIEN /BLABLABLA?
"Réduire la dépense publique de 100 milliards d'euros en 5 ans pour nous libérer de la dette publique qui menace l'avenir de nos enfants et notre souveraineté."
"Augmenter le salaire net pour récompenser le travail. Réduction des charges payées par les salariés pour un gain annuel de 350€ et 700€ pour un couple qui travaille."
"Revaloriser les retraites inférieures à 1000€ et les petites pensions de réversion de 10%."
"Restaurer le pouvoir d'achat des familles en portant à 3 000€ le plafond du quotient familial et en rétablissant les allocations familiales pour tous."
"Soutenir nos forces de l'ordre, la justice et nos armées en leur consacrant 12 milliards d'euros de plus. 10 000 agents des forces de l'ordre supplémentaires seront mis sur le terrain : leurs équipements seront modernisés ; les polices municipales seront renforcées."

Nothing but... Côme Ferré, réalisateur